Association Belge des Syndicats Médicaux

Ubiquinon ubiquinol

Avis général relatif à la teneur en ubiquinone dans les compléments alimentaires et avis relatif à la sécurité de l’ingrédient « ubiquinol » dans les compléments alimentaires 

Avis n° 9483 & 9487

 

Téléchargez le document 

 

Considérant que rien n’indique à l’heure actuelle qu’il y ait nécessité de complémenter en CoQ10 (ubiquinone) l’alimentation de personnes en apparente bonne santé et qu’aucune évidence convaincante n’a été récoltée soutenant le fait que ce même type de complémentation pourrait jouer un rôle préventif ou curatif dans certaines pathologies ou situations particulières, le CSS ne voit aucun bénéfice à consommer des quantités complémentaires de CoQ10 à des doses largement au-dessus des apports alimentaires usuels.

Aucune preuve tangible n’a pu être trouvée lors de l’examen de la littérature ni par ailleurs fournie par le demandeur quant à l’intérêt de porter à 300 mg la dose journalière admise dans les compléments alimentaires. Le CSS conclut qu’il est raisonnable de s’en tenir à la dose précédemment fixée de 200 mg/j pour une complémentation nutritionnelle, en soulignant néanmoins qu’aucune allégation de santé n’est permise.

En ce qui concerne l’ubiquinol qui ne semble ni présenter d’avantage majeur par rapport à l’ubiquinone, ni témoigner d’effets favorables supérieurs à ceux de l’ubiquinone, le CSS marque un accord pour autoriser dans les compléments alimentaires des doses journalières allant jusqu’à 200 mg/j.

Date de publication: 14/10/2018

 

KCE