Belgische Vereniging van Artsensyndicaten

Pourquoi vous affilier à la chambre syndicale?

Les Chambres Syndicales défendent une médecine de qualité accessible à tous dans un système  où les médecins exercent dans des conditions correspondant à leurs responsabilités

De manière générale, l'action se porte sur quatre axes principaux :

 

  1. Le premier c'est notre activité dans les négociations : accord médico-mutualiste, projets de lois et de règlements.
    Les accords médico-mutualistes sont le moyen d'augmenter les revenus tout en sauvegardant des espaces de liberté (engagements partiels) et une fidélisation sans échelonnement.
    Sur le plan des généralistes, nous combattons pour éviter le projet de nationalisation de la première ligne, les contrôles a posteriori des médicaments à remboursement conditionnel, la programmation des patientèles, les normes d'agrément des cabinets, etc...
    Nous visons à obtenir des rémunérations justes, par exemple de coordinateur de MRS mais dans le respect des prérogatives de leurs confrères soignant les résidents.
    Sur le plan des spécialistes, c'est la Chambre Syndicale qui a imposé le statut des médecins hospitaliers les protégeant de l'arbitraire. Ces garanties sont constamment remises en cause.
    De façon générale, sur chaque arrêté royal (urgences, programmes de soins) s'inscrivant dans le délire bureaucratique actuel, des compromis ou reculs du Ministre ne sont acquis que par des concertations et pressions.

  2. Le deuxième axe consiste dans une action de routine dans tous les organes de décision Santé Publique, Région Wallonne et INAMI. Cela va du Comité du Contrôle Médical et les Commissions de Profils aux Commissions Paritaires, au Groupe de Direction de l'Accréditation, au Comité (de Gestion) de l'assurance maladie et aux Conseils des Hôpitaux ou des soins à domicile.
    En outre, les Chambres Syndicales se battent pour récolter les données que les Mutuelles veulent monopoliser par la création d'organes parallèles. L'évaluation de la qualité et la disposition des indicateurs sont un enjeu majeur dans l'exercice de demain.

  3. Le troisième axe réside dans les services aux membres. Il y a l'information et les campagnes d'action syndicale comme celle qui a stoppé la forfaitarisation. L'information est aussi distribuée à l'intention des patients (pour les salles d'attente notamment).
    Des services soit collectifs (négociations ou examens de comptes pour les Conseils Médicaux) ou individuels (contrats, consultations, avis, arbitrages) sont assurés aux membres en règle de cotisation qui le demandent.

  4. Enfin le quatrième axe réside dans la mobilisation collective allant jusqu'aux grèves pour faire entendre la voix des médecins et des patients.
    Il va de soi que les résultats dépendent de la force de la Chambre Syndicale donc des affiliations et des moyens donnés à la Chambre Syndicale.


Nous entendons souvent les médecins mettre en exergue la puissance des syndicats de travailleurs. Cette puissance est celle de leurs cotisants. Monsieur Spitaels a écrit dans "L'année sociale" que les Chambres Syndicales avaient acquis autant de pouvoir en deux ans que les syndicats de travailleurs en cinquante ans.

Il vous appartient de garder une représentation médicale forte.

 

Etre membre de la Chambre Syndicale c'est s'opposer aux tentatives politiques de division, manifester la volonté d'une médecine libre et de qualité. C'est indiquer au Gouvernement collectiviste son choix de société et son choix de médecine.

Posez-vous la question : Que seraient les médecins aujourd'hui sans les Chambres Syndicales ?

Les organisations médicales doivent prouver leur représentativité sur base des cotisations de leurs membres.

 

Demande d'affiliation

Téléchargez le bulletin d'affiliation : bulletin.doc

ou

Téléchargez le bulletin d'affiliation : bulletin.pdf

Complétez-le et renvoyez-le nous par courrier, fax ou email.

Nous vous remercions pour votre demande d'affiliation.

Publicatie datum: 22/12/2013