Association Belge des Syndicats Médicaux

Contraceptifs moins de 21 ans

À partir de 1er mai 2019, l’intervention complémentaire ‘contraceptifs pour les jeunes femmes’ s’étend aux contraceptifs implantables délivrés à l’hôpital

 

Les jeunes femmes âgées de 20 ans et moins reçoivent une intervention complémentaire dans le prix de la majorité des contraceptifs, qui sont repris dans la liste de l’arrêté royal du 16 septembre 2013.

A partir du 1er mai 2019, cette intervention est élargie. L’intervention complémentaire sera également appliquée lorsqu’un pharmacien hospitalier délivrera les contraceptifs implantables (comme les stérilets et les implants sous-cutanés) de la liste.

Pour les autres contraceptifs (non-implantables) de la liste, rien ne change. Lorsqu’un pharmacien hospitalier délivre un de ces contraceptifs, seules les jeunes patientes qui sont résidentes dans des centres spécifiques peuvent bénéficier de cette intervention complémentaire.

 

Plus d'informations : Réglementation A.R. du 16-09-2013

 

Source : INAMI

 

Date de publication 22/04/2019


 

Les jeunes femmes jusqu’à 20 ans inclus bénéficient d’une intervention complémentaire dans le prix de certains contraceptifs. L’objectif est d’améliorer l’accès aux moyens de contraception et, de cette manière, d’éviter les grossesses non désirées chez les jeunes.

 

Pour quels moyens de contraception existe-t-il une intervention complémentaire, et combien les jeunes femmes doivent encore payer elles-mêmes ?

L’INAMI publie mensuellement une liste des contraceptifs pour lesquels une intervention complémentaire est prévue pour les jeunes femmes jusqu’à 20 ans inclus. Vous trouvez ICI la liste des contraceptifs remboursables à partir du 01.04.2019.

 

Quelle est la réglementation d’application?

A partir du 1er octobre 2013: L’Arrêté royal du 16 septembre 2013 fixant une intervention spécifique dans le coût des contraceptifs pour les femmes n’ayant pas atteint l’âge de 21 ans.

 

La gratuité de la contraception étendue jusqu'à l'âge de 25 ans: pour en savoir plus, cliquez ICI.

 

Source: INAMI

 

Date de publication 22/03/2019