Association Belge des Syndicats Médicaux

Indexation de 0,73 % pour les honoraires de 2022, qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Beaucoup de nos confrères s’inquiètent de la faible indexation obtenue pour 2022.

Vous devez savoir que le budget des soins de santé qui représente plus de 9 milliards d’euros se négocie pendant 6 mois à l’INAMI et plus précisément au sein du Conseil Général, du Comité de l’assurance et enfin à la Commission nationale médico-mutualiste, pour ensuite être avalisé par le Gouvernement.

 

Beaucoup de nos confrères s’inquiètent de la faible indexation obtenue pour 2022.

 

Vous devez savoir que le budget des soins de santé qui représente plus de 9 milliards d’euros se négocie pendant 6 mois à l’INAMI et plus précisément au sein du Conseil Général, du Comité de l’assurance et enfin à la Commission nationale médico-mutualiste, pour ensuite être avalisé par le Gouvernement.

 

Pour cette négociation, il faut partir de l'évolution de l'indice de santé par rapport à la période de référence précédente. La période de référence est toujours la moyenne des mois de mars, avril, mai et juin de l'année précédente. Celle-ci est comparée à la même période de l'année en cours.

Plus concrètement, la période de référence précédente 2020 = (109.96+110.22+110.10+110.05)/4 = 110.0825. 

La période de référence actuelle (pour cet accord) de 2021 = (110.56+110.93+110.99+111.31)/4 = 110.9475.  Cela signifie donc une augmentation de 0,7858 %.

 

Depuis lors, on observe une croissance de l’indice santé de plus de 4%. Cette inflation n'est pas perdue pour nous, elle sera reportée sur les négociations budgétaires pour 2023 où l'indice de référence de 110,9475 sera comparé à l'indice moyen de la période de mars à juin 2022.

 

Pourquoi 0,73 % et non pas 0,79% ?

 Il faut savoir qu’un certain nombre de revalorisations étaient en attente, à savoir :

 

Cela correspond à environ 0,06 % du montant de l’index.  Il reste donc 0,73 % du montant total des honoraires.

 

Pour 2023, il faut s’attendre à avoir une indexation supérieure à 5% mais cela reste à confirmer en fonction de l’évolution de l’indice santé pour la période de mars à juin 2022.

 



La revalorisation des honoraires va en tous les cas se poursuivre.  En ce qui concerne les consultations, elle est prévue pour 2023 et 2024. Et avec la réforme de la nomenclature, nous cherchons à obtenir une juste rémunération pour l’acte médical proprement dit sans rétrocession d’honoraires.

 

A suivre donc…

 

Dr Luc Herry,

Président

 

Date de publication: 12/01/2022