Association Belge des Syndicats Médicaux

Trois traitements préventifs de la migraine admis au remboursement

Le Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Frank Vandenbroucke a annoncé que trois traitements préventifs de la migraine seront admis au remboursement.

Dès le 1er juin, Aimovig® sera remboursé en Belgique pour les adultes souffrant d’au moins 8 jours de migraine par mois et ayant préalablement essayé au moins 3 traitements prophylactiques sans succès.
Dès le 1er juillet, Ajovy® et Emgality® seront aussi remboursés en Belgique pour la même indication, sous les mêmes conditions.

 

Trois traitements préventifs de la migraine admis au remboursement

 

En plus de l’antimigraineux Aimovig® qui sera admis au remboursement dès demain 1er juin, Frank Vandenbroucke, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, se réjouit qu’un accord ait aussi pu être trouvé pour deux autres traitements préventifs de la migraine Ajovy® et Emgality® qui seront à leur tour remboursés dès le 1er juillet.

Aimovig®, Ajovy® et Emgality® sont des médicaments anti-CGRP utilisés dans le traitement préventif de la migraine chez les adultes. Leur mécanisme d’action et leur profil de sécurité sont similaires. La Commission de Remboursement des Médicaments (CRM) n’a pas fait de distinction entre ces trois médicaments. Elle les place sur la même ligne.

Dès le 1er juin, Aimovig® sera remboursé en Belgique pour les adultes souffrant d’au moins 8 jours de migraine par mois et ayant préalablement essayé au moins 3 traitements prophylactiques sans succès.

Dès le 1er juillet, Ajovy® et Emgality® seront aussi remboursés en Belgique pour la même indication, sous les mêmes conditions.

 

Une qualité de vie améliorée

« Je me réjouis que les négociations avec les firmes aient pu aboutir car ces remboursements vont changer la vie de milliers de personnes dont le quotidien est impacté par cette pathologie invalidante tant dans la vie familiale, professionnelle que sociale », relève Frank Vandenbroucke.


« Lorsqu’on le compare à un placébo, ces médicaments montrent une claire réduction du nombre de journées par mois pendant lesquelles les patients souffrent de migraine. Il s’agit donc d’un grand bénéfice pour la qualité de vie de la personne, mais aussi pour la société puisque la migraine entraîne dans de nombreux cas de l’absentéisme au travail », observe le Ministre des Affaires sociales.

Un budget à gérer en bon père de famille

En tant que Ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke doit gérer le budget des spécialités pharmaceutiques en bon père de famille, dans un contexte où les prix des spécialités pharmaceutiques explosent et pèsent de plus en plus sur les budgets.
« Nous voulons bien sûr toujours faire de notre mieux pour que les patients puissent bénéficier des derniers médicaments disponibles sur le marché, mais en nous assurant que le prix demandé par les firmes n’est pas déraisonnable et que la plus-value pour le patient est substantielle. Cela vaut d’ailleurs pour tous les médicaments pour lesquels un remboursement est demandé. Une utilisation des moyens la plus efficiente possible dans ce domaine constitue l’une de mes priorités pour cette législature », conclut Frank Vandenbroucke.

Date de publication: 03/06/2021