Association Belge des Syndicats Médicaux

"Soins (non) appropriés en fin de vie" - enquête en ligne

24/11/2016

Enquête en ligne sur les “Soins (non)appropriés en fin de vie”

Communiqué de presse du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE)

 

Nous vivons de plus en plus vieux et c’est en grande partie grâce à des soins médicaux de qualité. Mais lorsque nous atteignons la fin de notre vie, ces soins médicaux correspondent-ils toujours à ce que nous en attendons ? Contribuent-ils à améliorer notre qualité de vie ? Avons-nous accès à des soins palliatifs “adéquats”?

 

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) souhaite connaître l’opinion des Belges au sujet des soins de fin de vie, afin de définir ce qu'ils considèrent comme des soins de fin de vie (in)appropriés, quels sont les mécanismes qui y conduisent et comment on peut éviter des soins inappropriés.

 

Une grande enquête nationale s’ouvre aujourd’hui en ligne, en collaboration avec l’UCL et l’Université d’Anvers. Elle s’adresse à tous : patients, proches de patients, prestataires de soins, conseillers spirituels (de toutes obédiences), volontaires, ou simples citoyens.

 

Pour avoir accès à l’enquête en ligne, cliquez ICI.


L’enquête est ouverte jusqu’au 14 janvier 2017. Le rapport final du KCE au sujet de l’organisation des soins de fin de vie sera publié en fin d’année 2017 sur le site web du KCE (www.kce.fgov.be) et ses résultats seront diffusés via les médias.

 

 

17/11/2016

Il y a quelques semaines, l'ABSyM a été informée de la réalisation d’une étude sur les “Soins en fin de vie”

Cette étude est réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), l’Université d’Anvers et l’Université catholique de Louvain. 

 

 

 

Il arrive que les personnes très âgées ou les personnes souffrant d’une maladie grave qui limite leur espérance de vie soient soumis à des examens invasifs et/ou des traitements agressifs. La médecine parvient ainsi souvent à prolonger la vie de ces personnes. Mais à quel coût ? Quels sont les bénéfices et les inconvénients pour les personnes concernées ? Les soins prodigués en fin de vie sont-ils le plus souvent appropriés, ou arrive-t-il qu’ils se prolongent inutilement?


Des chercheurs de l’Université d’Anvers et de l’Université catholique de Louvain ont été mandatés par le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) pour amener des patients  adultes et leurs proches, ainsi que des prestataires de soins de santé, des conseillers spirituels (de toute confession) et des bénévoles à réfléchir aux soins à prodiguer en fin de vie.


Au travers de cette étude, l’ambition est de stimuler un dialogue autour de ces questions pour que les soins de fin de vie soient les plus appropriés possibles aux attentes des personnes. 


Pour cela, il est important que de recueillir l’avis du plus grand nombre. Au travers d’un QUESTIONNAIRE EN LIGNE, il vous est possible de témoigner de votre expérience et de partager votre avis avec l’équipe de recherche.


Merci d'avance pour votre participation!


Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec olivier.schmitz@uclouvain.be (02.764.32.80) ou marie.friedel@uclouvain.be.

 

 


Date de publication: 24/11/2016