Association Belge des Syndicats Médicaux

Le Spécialiste: "La réponse du CHU Liège au Dr Sid : gros raté dans la com’?" (Dr C.Depuydt)

 

Chers messieurs les membres du comité directeur (rassurez-vous, j’ai vérifié votre genre sur votre site internet afin de ne pas commettre d’erreur).
J’ai lu le communiqué du CHU de Liège concernant le litige qui vous oppose à l’ancien assistant candidat spécialiste , le Dr Sid, concernant le paiement de ses heures supplémentaires. Il commence par « en fait le Dr Sid n’a pas gagné, il a perdu ».

 

Un superbe début qui donne le ton, quelle dignité...
Ensuite vous parlez du « montant payé pour les heures supplémentaires, 10,28euros/heure pour un assistant ayant signé la convention et 7,5 euros pour un assistant ayant refusé de la signer ». Il ne faut y voir, j’en suis sûre, aucune discrimination ni aucune pression pour signer ladite convention. Et les montants ... mais bon la loi c’est la loi...
Vous étayez ensuite votre réponse en insistant d’ailleurs sur la loi de 2010 régulant le temps de travail et qui prévoit la possibilité « d’effectuer un temps de travail additionnel de maximum 12h/semaine moyennant un accord constaté par écrit entre le médecin candidat spécialiste et son employeur. Le Dr Sid n’a pas signé cette convention et est la seule personne de sa promotion à avoir agi de la sorte. » j’imagine que par là, vous voulez souligner le fait qu’il faut un accord bilatéral écrit, que l’on peut donc refuser de signer et que le Dr Sid a fait preuve d’un énorme courage en allant à contre courant des pressions qui peuvent être exercées sur les assistants en ne signant pas cette convention et en choisissant de privilégier son équilibre physique et mental ?! Ai-je bien compris?


Vous poursuivez : « une proposition de régularisation lui a été répétée (en vain) en cours de procédure en y intégrant en plus le dommage moral. » puis dans la phrase d’après « le CHU de liège a contesté avoir exercé toute forme de pression sur le Dr Sid. » ha bon, mais alors pourquoi proposer un dommage moral s’il n’y a pas eu de pression? Je me questionne juste... n’y voyez pas malice.


Je sais que du côté des gestionnaires on n’a pas trop l’habitude que les docteurs se rebellent, le médecin est d’habitude docile et travailleur... mais attention, le médecin 2.0 arrive : il ne s’en laisse pas compter, il ose mettre ses limites et se battre pour ses convictions.


Et vu les réactions à votre communiqué de presse, les versions périmées de médecins, les 1.3 et autres logiciels dépassés, sont prêts à soutenir les plus jeunes. « Pathétique », « publication déplacée», « contradictoire, inutile et ridicule », « vos médecins sont des êtres humains qui ont le droit à une vie en dehors et avoir suffisamment de repos pour avoir la tête fraîche » sont quelques extraits de ce qu’on peut lire comme réactions sur votre page Facebook.


C’est qu’on ne s’y trompe pas : l’étudiant en formation d’aujourd’hui sera notre médecin de demain et nous sommes tous à un moment ou à un autre de notre vie le patient d’un médecin. Quand ce moment arrivera pour vous, chers messieurs membres du comité directeur, vous espérerez, comme moi, avoir affaire à un médecin formé , compétent, lucide, pas en burnout et qui sait ce qu’il fait...


Alors, oui le Dr Sid a gagné, pour lui et pour ses camarades, et il n’y a aucune honte à l’en féliciter.

 

Source: Le Spécialiste