Association Belge des Syndicats Médicaux

L’ABSyM se réjouit à l’idée que les médecins ne doivent plus obtenir de points d’accréditation cette année

 

La demande de l’ABSyM consistant à suspendre l’accréditation n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Si tout se passe comme prévu, le Groupe de direction de l’accréditation attribuera automatiquement à l’ensemble des médecins accrédités les ‘points de crédit’ nécessaires pour les GLEMs,  les formations habituelles et les unités de formation en ‘éthique et économie’ et ce, jusqu’à la fin de l’année 2020. Le Groupe de direction ne comprend que trop bien que les médecins aient d’autres préoccupations en tête en pleine crise COVID et ne demande plus de preuve de formation, qu’elle soit physique ou numérique.

 

Bruxelles, le 23 octobre 2020

 

Toutefois, la réalité est que le Groupe de direction n’a pas encore été en mesure de voter légalement cette initiative, ce qui implique que ces décisions ne pourront être formellement approuvées que d’ici la semaine prochaine au plus tôt. Les fuites dans la presse, organisées par d’autres syndicats hier, sont prématurées et risquées à cet égard. Reste à espérer que la solution trouvée, développée sous l’impulsion de l’ABSyM, ne s’en trouvera pas compromise.

 

Qu’avait-on mis précisément sur la table du Groupe de direction ce mercredi 20 octobre? Il y a exactement une semaine, l’ABSyM, plus grand syndicat de médecins du pays, a plaidé fermement en faveur d’une suspension temporaire de l’accréditation. Après tout, force était de constater que de nombreuses téléconférences et séminaires virtuels pour lesquels l’accréditation avait été demandée ne pouvaient finalement pas se tenir. En outre, beaucoup de médecins, aussi bien généralistes que spécialistes, abattent depuis déjà un certain temps des heures et des heures de travail supplémentaire pour faire face à la crise COVID, ce qui implique qu’ils aient moins de temps à consacrer aux formations complémentaires.

 

Mercredi, le Groupe de direction de l’accréditation a donc répondu positivement à la requête de l’ABSyM. Suspendre temporairement l’accréditation, tel que formulé dans notre demande, se révèlerait compliqué et prendrait trop de temps. La solution proposée par le Groupe de direction est, quant à elle, pragmatique et revient à la même chose. L’accréditation se poursuivra normalement jusqu’à la fin de l’année mais les médecins seront exemptés des obligations y afférentes.

 

L’ABSyM tient à rassurer les nombreux médecins qui, ces derniers temps, ont beaucoup ruminé la façon dont ils pourraient encore obtenir des points d’accréditation. Aucun médecin, cercle ou service de garde n’aura à se pencher sur la possibilité d’organiser ou d’assister à un autre GLEM cette année. Aucun médecin accrédité ne devra encore attester de sa présence cette année à une activité de formation continue – que ce soit en présentiel ou à distance.

 

L’accréditation se poursuit, les points de crédit requis sont automatiquement accordés et ajoutés au dossier d’accréditation. L’ABSyM considère que l’implication des médecins sur le terrain est indispensable, maintenant que la deuxième vague du coronavirus s’abat malheureusement sur nous tous. 

 

Le Groupe de direction n’était hélas pas en nombre suffisant pour voter légalement mercredi dernier. C’est pourquoi une consultation écrite circule encore actuellement parmi ses membres. Ce n’est qu’une fois cette étape terminée que les décisions du Groupe de direction prendront une caractère officiel.

 

En raison de cette réserve et dans la mesure où nous attachons une haute importance aux informations correctes, l’ABSyM avait choisi de ne pas claironner ces décisions non officielles de suite après la réunion du Groupe de direction. C’était sans compter sur d’autres syndicats médicaux moins scrupuleux.

 

 

Dr Philippe Devos

Président ABSyM