Association Belge des Syndicats Médicaux

L’ABSyM regrette que les médecins généralistes doivent apprendre par la presse la mise en place d’une nouvelle stratégie de testing

 

Les tests effectués sur les  contacts à haut risque asymptomatiques et sur les voyageurs revenant d’une zone rouge seront suspendus jusqu’au 15 novembre. Pour cette catégorie de personnes, la période de quarantaine est prolongée à 10 jours. Cette nouvelle directive Sciensano entre en vigueur dès demain jusqu’au 15 novembre inclus. L’ABSyM trouve scandaleux que la nouvelle stratégie de testing ait déjà été communiquée aux médias hier alors que les médecins généralistes eux-mêmes ne disposaient à ce stade d’aucune information.

 

Bruxelles, le 20 octobre 2020

 

L’ABSyM partage l’indignation des médecins généralistes qui en ont assez que les médias communiquent en matière de mise à jour des directives pour les tests Covid-19 avant même que les médecins en personne en soient informés. Ce matin, Sciensano a présenté ses excuses aux médecins généralistes pour cette « fuite dans la presse ». Pour l’ABSyM, pareille situation ne peut se reproduire. Il est crucial que les médecins généralistes soient les premiers à être informés des nouvelles lignes directrices et ce, afin de ne pas perdre la face devant leurs patients.

 

La nouvelle stratégie de testing peut être résumée comme suit :  

 

  • Les contacts à haut risque asymptomatiques et les voyageurs provenant d’une zone rouge (identifiés comme étant « à haut risque » par le formulaire d’auto-évaluation) ne sont temporairement plus testés et ce, jusqu’au 15 novembre 2020 inclus;

 

  • Par conséquent, la quarantaine pour cette catégorie de personnes ne peut dorénavant plus être levée en toute sécurité après 7 jours, ce qui porte la durée standard de leur quarantaine à 10 jours, suivie de 4 jours de vigilance supplémentaire quant à l’apparition d’éventuels symptômes;

 

  • Une exception est toutefois de mise pour les professionnels de la santé, qui peuvent encore être testés au jour 5 et, en cas de résultat négatif, peuvent cesser la quarantaine après 7 jours;

 

  • Toute personne (contact à haut risque ou non) qui développe des symptômes potentiels de COVID-19, doit être testée.

 

L’ABSyM se retrouve totalement dans cette nouvelle stratégie, qui s’avère nécessaire pour alléger la charge de travail des médecins généralistes. Cette adaptation est d’autant plus logique qu’il y a, depuis plusieurs jours déjà, pénurie de réactifs, d’équipement et de personnel pour les prises en charge. Il va de soi que plus vite on limitera les prises en charge, mieux ce sera.

 

Les 500 000 tests rapides antigène achetés par le biais d’une procédure d’urgence seront également disponibles dans le courant de la semaine prochaine. Mais actuellement, personne n’ose s’avancer avec certitude sur quelle sera leur place et leur impact dans une stratégie de testing à plus large échelle.

 

Cliquez ici pour consulter le communiqué de presse de la Conférence interministérielle Santé publique.

 

Dr Dirk Scheveneels, Vice-Président de l’ABSyM

Dr David Simon, Administrateur ABSyM