Association Belge des Syndicats Médicaux

Rajeunissement de l'image de l'ABSyM

 

 

Rajeunissement de l’image de l’ABSyM asbl

 

 

5 nouveaux logos, des différentes chambres, sont repris dans le nouveau logo de l’ABSyM. Cinq entités différentes, un tout. Le plus grand des syndicats belges, pour les médecins généralistes et spécialistes, rajeunit son image et présente un nouveau look ainsi que son logo.

 

Que représente l’ABSyM ?

 

Pour l’ABSyM, construire la médecine de demain, c’est continuer de défendre les intérêts des patients et des médecins. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir aux politiques ou aux mutuelles. Nous sommes là pour défendre une médecine  basée sur des valeurs, dans l’intérêt des patients et des médecins. Le logo et le look sont modernisés, mais en tant que syndicat des médecins, nous défendons toujours les mêmes valeurs fondamentales.

 

1. Attractivité  

Nous nous engageons à nous battre pour perpétuer la revalorisation de la profession déjà entamée ces dernières années, entre autres pour les médecins généralistes, pour une rémunération à l’acte, pour une rétribution correcte pour la disponibilité des médecins, pour soutenir les consoeurs et confrères  entre autre par des titres services afin que le médecin puisse exercer son métier dans de bonnes conditions et que l’on accorde aux médecins en formation une rémunération correcte.

 

2. Liberté  

Nous nous engageons à poursuivre la défense de la liberté d’adhérer ou non  à un accord médico-mutuelliste. Ceci représente un de nos acquis fondamentaux, l’unique voie qui nous mène à un pouvoir de décision réel dans le système des soins de santé. La possibilité de fixer nos honoraires selon leur valeur réelle a pu être maintenue grâce à notre force de persuasion.

Nous veillerons sans relâche afin que la liberté de choix du médecin, par le patient, ne soit pas entravée par des systèmes d’inscription obligatoire ou d’échelonnement imposé.

 

3. Protection  

Tous les médecins ont droit à un équilibre entre l’exercice de leur profession et leur vie privée. Nous poursuivons notre engagement vis-à-vis de la protection du médecin, entre autre en vue d’une meilleure organisation des gardes de nuit, pour l’attribution d’une pension décente, et pour obtenir une meilleure application quant à la réglementation du temps de travail pour les médecins en formation.

 

Nous nous engageons à défendre le droit de tous les médecins à une assurance professionnelle (accident ou maladie) ainsi qu’à une assurance en responsabilité civile dont les conditions et  tarifs restent acceptables. Nous nous battrons également pour sécuriser les cabinets.

 

4. Qualité  

Nous voulons une médecine de qualité accessible dans laquelle les patients ressentent que leur médecin agit dans leur intérêt et pas dans celui des financiers de la sécurité sociale. Nous sommes néanmoins convaincus que cette liberté thérapeutique doit être accompagnée d’une responsabilité basée sur les bonnes pratiques acceptées par la profession. C’est pourquoi nous étions à l’origine de l’accréditation et de la concertation médico-pharmaceutique.

 

5. Simplification  

Nous exigeons la suppression des mesures administratives injustifiées, la simplification des règles de celles qui s’avèrent indispensables, liées à une rémunération équitable quant  à la charge de travail y liée.

 

Comment l’ABSyM concrétise-t-elle ces valeurs actuellement? Quelques exemples.

 

1. Le dossier médical global est un instrument de travail performant pour le médecin généraliste dans l’intérêt de ses patients. Mais, les mutualités veulent l’utiliser pour maîtriser les dépenses et contrôler les patients et les médecins. Pour contrer cette démarche le prolongement du DMG manuel doit rester en vigueur. Le patient et le médecin ont le pouvoir de décider si ce dernier sera prolongé. Pas les mutualités.

2. La prescription de médicaments reste un compromis entre médecin et patient, avec le soutien des compétences du pharmacien. Le cas échéant, les mutualités veulent également imposer leur volonté pour des raisons purement économiques.

3. L’ABSyM défendra également l’indexation de tous les honoraires des médecins, aussi longtemps que la société utilisera l’indexation pour le calcul des prix et des salaires.

4. Les honoraires des médecins belges sont bas. C’est pourquoi dans le système des accords  est prévu que, dans certaines situations spécifiques, les médecins peuvent fixer eux-mêmes leurs honoraires. On appelle cela des « suppléments ». L’ABSyM s’efforcera pour le maintien de la possibilité de demander des honoraires propres. 

5. L’ABSyM s’engage continuellement à mettre de nouveaux médicaments et technologies à disposition des patients aussitôt que ceux-ci ont été validés et que la sécurité a été jugée suffisante. 

Le gouvernement et les mutualités ont souvent la position inverse pour des raisons purement budgétaires.

 

Pour quelles raisons l’ABSyM compte-t-elle aujourd’hui plus de 7.000 médecins membres?

 

1. Pour défendre vigoureusement les intérêts des médecins 

Nos experts se tiennent informés à propos de l’effervescence qui règne dans les coulisses du processus décisionnel à Bruxelles.

Afin de défendre nos valeurs,  nous assistons à de nombreuses commissions et groupes de travail avec l’INAMI, le SPF Santé Publique et les cabinets de tutelle. 

Par le biais de nos organes internes de concertation,  les membres de l’ABSyM ont l’opportunité de participer au choix des différents points qui seront repris à l’ordre du jour à Bruxelles.

De cette manière les médecins  peuvent être assurés que leur voix y est entendue.

 

2. Contrepoids  à l’érosion de l’image de la profession médicale   

Tout d’abord, le respect de la médecine doit ressortir d’une législation qui rend justice au rôle primordial du médecin dans les soins de santé.

Des conditions de travail attractives et des rémunérations équitables constituent les parties les plus importantes.

Nous concrétisons cela en intervenant  vigoureusement au niveau du processus décisionnel politique.

Mais l’ABSyM va plus loin. Nous voulons également nous faire entendre dans le débat sociétal plus large  et contribuer à l’estime des médecins.

Dans ce but, nous prenons également des initiatives (e.a. via les médias) qui renforcent notre visibilité et l’image positive de la médecine auprès de l’opinion publique.

 

3. Plus de temps nécessaire à la focalisation de ce que vous jugez important. 

L’ABSyM propose à ses membres de nombreux services de soutien quant aux domaines en dehors des tâches de fond des médecins mais qui cependant  font parties de leur pratique quotidienne. Il s’agit d’aide et d’avis concernant des questions et des problèmes juridiques, fiscaux, sociaux déontologiques et administratifs. Par exemple, nous aidons nos membres médecins généralistes dans le cadre des formalités  concernant la demande d’un soutien Impulseo.

  

4. Etre à l’écoute.  

Les collaborateurs de l’ABSyM restent  toujours à l’écoute des médecins pendant les heures de service et via l’email pour tout conseil et  pour répondre aux questions multiples auxquelles ils sont confrontés en qualité de médecin dans leur pratique journalière.

 

5. Des informations rapides, claires et précises à la mesure de vos espérances. 

L’ABSyM organise régulièrement des journées d’information et des symposiums dans le cadre de thèmes qui vous interpellent spécifiquement en tant que médecin. En qualité de membre vous bénéficiez également  à l’accès illimité à notre site électronique ou vous pouvez consulter d’une manière synoptique, 7 jours sur 7 et 24h/24h, toute information qui vous concerne.

 

Ce nouveau site électronique www.absym-bvas.be est le site de référence pour le médecin.

  

Dr Marc MOENS,

Président.