Association Belge des Syndicats Médicaux

Des médecins d'assureurs consultent les dossiers médicaux électroniques de patients à leur insu!

 

Selon un article publié dans le quotidien flamand De Morgen, des médecins d'assurances auraient consultés à l'hôpital les dossiers médicaux électroniques de patients à leur insu. Les informations issues des antécédents médicaux d'un patient peuvent ainsi être utilisées pour contester le remboursement dans un dossier d'assurance. La ministre de la Santé, Maggie De Block a réagit et souhaite revoir l'ensemble du système. Si les pratiques décrites dans De Morgen sont vraies, alors elles sont carrément "scandaleuses". "Il s'agit dans ce cas, ni plus ni moins d'abus".

 

Plusieurs patients témoignent en effet à De Morgen que des médecins d'assurance, à leur insu et sans leur autorisation, ont consulté leur dossier patient électronique.

 

La réglementation à ce sujet est pourtant très claire: seuls les médecins qui ont une relation thérapeutique avec le patient à ce moment-là sont autorisés à consulter le dossier médical avec l'autorisation du patient. Mais les médecins avec qui ce n'est pas le cas peuvent parfois y accéder "Cela ne peut pas en être autrement", explique le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block "Rendre les dossiers complètement inaccessibles peut conduire à des situations potentiellement mortelles. Par exemple, dans le cas d'un médecin urgentiste qui ne pourrait pas consulter le dossier médical d'un patient qui vient d'arriver."

 

Et donc, d'un point de vue technique, tous les médecins d'un certain hôpital ou d'un certain groupe d'hôpitaux qui travaillent avec le même système de fichiers peuvent avoir accès aux dossiers de tous les patients. Étant donné que, dans la plupart des cas, les médecins d'assurance travaillent dans un hôpital, ils peuvent également avoir accès aux dossiers. Une situation que Maggie De Block a jugé dans un tweet "innaceptable" et "abusif" Elle souhaite revoir l'ensemble du système.

 

"L'Autorité de protection des données doit prendre des mesures énergiques contre cela. Les patients en question peuvent également déposer une plainte auprès de l'hôpital lui-même et de l'Ordre des médecins."

 

Selon De Block, le dossier électronique n'est pas à l'origine de tels abus. "La cause, ce sont les médecins qui abusent du système, mais cela peut rendre (in) possible certaines choses. Il est donc clair qu'un certain nombre de choses doivent être ajustées: certains systèmes numériques mais aussi quelques fondements de notre paysage eHealth", souligne Thijs Ruysschaert. porte -parole de la ministre.

 

Du côté de la plate-forme flamande des patients (VPP), elle se dit "indignée et choquée" face à ces médecins qui trichent et bafouent la vie privée des patients au bénéfice de la compagnie d'assurance qui les emploie . "Les médecins d'assurance qui commettent des fraudes doivent être sévèrement punis", souligne la plateforme.

 

Selon la plateforme des patients flamands le système de dossier électronique des patients sert "à fournir des soins de qualité et continus aux patients et à informer correctement les patients de leurs propres soins et traitements". "C'est un système basé sur la confiance. Cette confiance est complètement ébranlée par les abus de ces médecins d'assurance", souligne la plateforme.

 

Source: Le Spécialiste