Association Belge des Syndicats Médicaux

Communiqué de presse CSMHNBW: Tabac - interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants et jeunes de moins de 18 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CHAMBRE SYNDICALE DES PROVINCES DU HAINAUT ET DE NAMUR ET DU BRABANT WALLON


Tabac : interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants et jeunes de moins de 18 ans

 

Bruxelles, le 12 octobre 2015

 

A partir du 1er octobre 2015, il sera interdit de fumer en voiture, en Angleterre et au Pays de Galles, en présence d’enfants et de jeunes de moins de 18 ans.

Voilà une bonne mesure et il est dommage qu’elle ne soit pas suivie par la Belgique.

Elle est insuffisante cependant car cette interdiction devrait être absolue dans les voitures qu’il y ait des enfants ou pas. Comme le GSM, fumer en voiture peut s’avérer dangereux : distraction au moment de l’allumage, danger au moment où on éteint sa cigarette ou pire, au moment où on la jette par la fenêtre pouvant ainsi gêner un autre conducteur ou, à la campagne, mettre le feu aux végétaux quand ils sont secs et qu’il y a beaucoup de vent.

Le danger est encore bien réel lorsque le conducteur part à la recherche d’une cigarette allumée ou d’un bout incandescent, qui s’est fait la malle et qui risque de mettre le feu aux coussins ou au conducteur lui-même lorsqu’il est simplement assis dessus. Ceci sans compter les nuages de fumée qui peuvent gêner la vue ou piquer les yeux.

En ce qui concerne les enfants de moins de 5 ans, la loi devrait aussi être plus large. Malgré les efforts criminels de l’industrie du tabac pour prouver le contraire en soudoyant des scientifiques complaisants, le tabagisme passif est une nuisance et une nuisance pour l’enfant en particulier car il est beaucoup plus vulnérable.

Il devrait donc être inscrit dans le droit des enfants de moins de 5 ans de vivre dans un environnement sans tabac. Ce droit, pour être respecté, doit être accompagné de l’interdiction de fumer dans des endroits fermés (pièces) même privés où séjournent les enfants.

Le tabagisme passif est une maltraitance au même titre que les punitions corporelles et doit être traité comme tel (Mission ONE – K & G).

Au nom des enfants, nous ne pouvons plus tolérer la complaisance de nos gouvernants vis-à-vis de l’industrie du tabac.

 

Docteur Roland LEMYE

Président de la Chambre syndicale des provinces du Hainaut et de Namur et du Brabant wallon

 

Pour plus d’informations sur ce communiqué de presse, veuillez contacter:

Le secrétariat de la Chambre info@csm-braine.be ou au 02/384 39 30