Association Belge des Syndicats Médicaux

Communiqué de presse ABSyM: Prescription électronique obligatoire à partir du 1er mai 2018

L’obligation d’utiliser la prescription électronique sera reportée au 1er mai 2018. PARIS, le système mis en place pour les prescripteurs sporadiques, sera utilisable à partir du 1er décembre 2017. L’ABSyM a tout mis en œuvre pour éviter que les utilisateurs de PARIS aient besoin d’un certificat eHealth. Le deal était en effet qu’un simple programme web et l’eID du médecin suffiraient.


L’échéance du 1er janvier marquant la généralisation de la prescription électronique a été déplacée au 1er mai 2018. Le Comité de l’assurance doit encore le confirmer le 4 décembre prochain. La question récurrente de l’ABSyM consistant à faire coïncider l’entrée en vigueur de la prescription électronique obligatoire avec l’utilisation obligatoire du dossier médical global informatisé pour les médecins généralistes, en 2020, n’a jusqu’à présent pas été retenue.

 

L’INAMI maintient toutefois le 1er décembre 2017 comme date butoir pour l’ouverture de l’accès à PARIS, système simplifié développé pour les prescripteurs sporadiques, tels que les médecins pensionnés. Dans une note du Comité de l’assurance, l’utilisation de PARIS a été couplée au certificat eHealth, de manière impromptue. L’ABSyM s’y est farouchement opposée, étant donné que cela allait à l’encontre de tous les précédents accords conclus. L’INAMI a cependant promis que PARIS serait très convivial : une application web simple et la carte d’identité électronique devraient suffire.

 

Le médecin type n’est pas en mesure d’installer lui-même un certificat eHealth. L’ABSyM se demande d’ailleurs comment l’on pourrait équiper ces 20 000 potentiels utilisateurs PARIS occasionnels d’un certificat eHealth qui doit en outre être renouvelé tous les trois ans.

 

Cette semaine, l’ABSyM a reçu de Frank Robben, administrateur général de la plate-forme eHealth et de Jo de Cock, administrateur général de l’INAMI, la garantie que PARIS ne serait pas couplé au certificat eHealth. L’ABSyM continue à suivre ce dossier de très près. Selon l’INAMI, PARIS sera bel et bien prêt à la date annoncée, à savoir le 1er décembre 2017.

 

Dr Marc Moens

Président ABSyM