Association Belge des Syndicats Médicaux

Communiqué de l'ABSyM: Décès du Dr Louis Beckers, un homme incontournable dans le paysage médical belge

Dr Louis Beckers

05.01.1932 – 30.03.2016

 

Issu de la promotion 1956, Louis Beckers fut proclamé spécialiste en chirurgie orthopédique le 23.06.1962.

Il fut membre du staff orthopédiste de l’hôpital Imelda à Bonheiden du 01.04.1964 au 31.01.1997 et y développa un service d’orthopédie d’envergure.

Il fut l’un des emblématiques pionniers et maîtres d’ouvrage de l’hôpital Imelda qui, au départ de rien, s’érigea en peu de temps pour rapidement devenir un hôpital de seconde ligne performant.

Par la suite, le Dr Louis Beckers y devint, du 01.02.1997 au 31.01.2000, le médecin attitré dans le domaine de la chirurgie de la colonne vertébrale. Il y fut également maître de stage en orthopédie du 30.04.1992 au 31.01.1997.

 

Le Dr Louis Beckers fut président du conseil médical de l’hôpital Imelda de Bonheiden de 1967 à 1973. Ce conseil médical n’avait alors encore aucune existence légale, ce à quoi s’attellera Louis Beckers une décennie plus tard. Il renonça toutefois à sa fonction de président du conseil médical en 1973 pour devenir président de la Chambre syndicale des provinces d’Anvers, du Limbourg et du Brabant flamand, l’un des cinq départements de l’Association Belge des Syndicats Médicaux. Il en assurera la présidence jusqu’en 1993.

 

Durant cette période, le Dr Beckers restera un membre très actif du conseil médical de l’hôpital Imelda et ce, jusqu’en  1999. En 1987, il aura été l’un des initiateurs et des cofondateurs de l’asbl Vereniging Specialisten van het Imeldaziekenhuis (VGSIZ) qui avait notamment pour mission l’organisation de la perception des honoraires des médecins.

 

En sa qualité de membre de la BVOT (Belgische Vereniging van Orthopedie en Traumatologie, dont le pendant francophone est la SORBCOT), il publia, dans les années nonante, cinq articles dans le journal Acta Orthopaedica Belgica.

 

Le 09.04.1981, le Dr Beckers fut cofondateur du VAS (Vlaams Artsensyndicaat – syndicat des médecins flamands) qui, depuis sa création, était composé de la Chambre syndicale d’Anvers, du Limbourg et du Brabant flamand, de la Chambre syndicale des médecins de Flandres orientale et occidentale, de la Chambre syndicale des médecins des deux Flandres, de l’association professionnelle des médecins actifs à la K.U. Leuven, de l’association des médecins de l’hôpital universitaire à Gand et de l’association flamande des médecins-assistants à Louvain.

 

Parallèlement, l’association nationale réunissant les cinq chambres syndicales des médecins faisait peau neuve et était rebaptisée Association Belge des Syndicats Médicaux – Belgische Vereniging van Artsensyndicaten (ABSyM-BVAS).

 

Des années durant, le Dr Beckers fut secrétaire général de l’ABSyM et bras droit du Dr André Wynen. Leurs deux noms étaient/sont souvent clamés d’une seule voix : le syndicat Beckers/Wynen ou Wynen/Beckers, eu égard à la langue dans laquelle s’exprimait/-e l’intervenant.

Le Dr Louis Beckers devint président de l’ABSyM en 1992 et occupa ce poste jusqu’en 1995. Il proposa alors de procéder à une modification des statuts de l’asbl: un roulement linguistique doit avoir lieu tous les trois ans à la présidence de l’ABSyM. Cette modification fut acceptée et est, depuis lors, appliquée en conséquence.

 

À l’INAMI, le Dr Beckers siégea à la médicomut depuis sa création en 1964, jusqu’au milieu des années 1990. Il fut également l’un des initiateurs du système d’accords médecins-mutuelles qui existe encore à l’heure actuelle.

En décembre 1993, le Dr Beckers compta également parmi ceux qui furent à l’origine des premiers balbutiements de l’accréditation INAMI pour les médecins.

 

De 1992 à 2000, il fut par ailleurs membre du Conseil national des établissements hospitaliers.

 

Homme droit mais également homme de parole, Louis Beckers était aussi un négociateur acharné, comme a dû notamment le penser l’ancien ministre des Affaires sociales Jean-Luc Dehaene, lorsque le Dr Beckers, en tant que secrétaire général de l’ABSyM, négocia le statut du médecin hospitalier, l’AR 407 du 18.04.1986, qui représente la base de l’actuelle loi sur les hôpitaux. Les gestionnaires hospitaliers n’étaient à l’époque pas vraiment satisfaits du modèle de concertation imposé par le Dr Beckers, puisque celui-ci prônait la participation décisive du conseil médical et rendait le caractère arbitraire des décisions du gestionnaire hospitalier impossible, grâce au renforcement du poids de l’avis du conseil médical.

                                                                                                                        

Pendant plusieurs années, le Dr Louis Beckers a enrichi de sa plume la parution hebdomadaire des “Berichten van het Vlaams Artsensyndicaat”, en y rédigeant des articles circonstanciés et solidement documentés que nous pourrions aujourd’hui appeler des « blogs ». Bon nombre de ces quelque trente ans d’articles anciens conservent une grande valeur à l’échelle de notre actualité : le numerus clausus, la surcharge administrative, les honoraires purs... Autant de sujets qui sont encore aujourd’hui des dossiers de premier plan.

 

Il affûta encore sa plume au début des années 80, au moment d’aborder la problématique des pratiques financières douteuses des mutuelles, qui déboucha sur le « procès des mutuelles », opposant d’une part l’ABSyM, avec pour figures de proue les docteurs Beckers et Wynen, à l’ex-ministre des Affaires sociales, Edmond Leburton, ainsi qu’à un certain nombre de bonzes des mutuelles. Le 05.10.1990, M. Leburton fut condamné pour fraude mais bénéficia d’une suspension du prononcé. D’autres profiteront, quant à eux, du délai de prescription.

 

Le Dr Beckers a toujours fervemment défendu le « ticket modérateur », dans le but de contrer la surconsommation. Il était bien conscient que celui-ci ne devait toutefois pas empêcher le recours à une consultation ou à toute autre prestation de soins. Pour le Dr Beckers, le ticket modérateur devait être diminué autant que possible, voire supprimé, en fonction des possibilités financières du patient. D’aucuns l’ont oublié mais c’est au Dr Louis Beckers que nous devons l’idée de la franchise sociale et fiscale pour les moins nantis, qui est du seul et unique fait de l’ABSyM.

 

Le Dr Louis Beckers était un homme incontournable dans le paysage médical belge, dans la genèse de l’hôpital Imelda de Bonheiden ainsi que dans la création de l’Association Belge des Syndicats Médicaux et du VAS (Vlaams Artsensyndicaat). Seuls quelques rares confrères réalisent combien nous devons à nos prédécesseurs, à l’instar du Dr Louis Beckers.

 

Le Dr Louis Beckers nous a quittés à l’hôpital Imelda de Bonheiden ce 30 mars 2016 à l’âge de 84 ans. Nous continuerons à penser à lui avec respect et admiration.

 

Dr Marc Moens,

Président du Vlaams Artsensyndicaat (VAS),

Vice-président de l’Association Belge des Syndicats Médicaux (ABSyM)