Association Belge des Syndicats Médicaux

Le Business Continuity Plan doit, aujourd’hui, être la priorité absolue pour e-Health

 

La plateforme e-Health n’a pas fonctionné hier, rendant notamment impossible la prescription électronique.  Aujourd’hui non plus, Recip-e n’a pas pu fonctionner mais cette fois, en raison d’un problème d’hébergement chez Proximus.  L’ABSyM réagit fortement face à ces pannes persistantes qui mettent à mal toute notre confiance en la prescription électronique et en l’informatisation des soins de santé.  Un Business Continuity Plan sans faille doit désormais être la priorité absolue.

 

Bruxelles, le 28 janvier 2020.

 

Les médecins subissent depuis deux jours de graves problèmes avec la prescription électronique.  Lundi, la plate-forme e-Health était en panne une grande partie de la journée de sorte que les prescriptions électroniques n’ont même pas pu atteindre le serveur Recip-e.  Et même aujourd’hui, la prescription électronique était encore impossible mais cette fois, en raison d’un problème chez Proximus qui est responsable de l’hébergement de Recip-e.  La frustration des utilisateurs, tant chez les médecins que chez les pharmaciens, a atteint son sommet et s’est focalisée sur Recip-e.

 

Tout comme les médecins et les pharmaciens, Recip-e a été doublement victime de ces pannes.  Au moment où la prescription électronique est obligatoire, ce service désastreux fragilise la crédibilité du système.  Cela ne peut continuer comme ça.

 

Il appartient au Gouvernement de nous fournir un système d’e-santé efficace et disponible en permanence, à partir d’un business continuity plan complet qui peut assurer la continuité du service même en cas de catastrophe.  Il est maintenant temps de le rectifier.

 

Tant que le Gouvernement ne peut pas offrir de garanties fermes pour un bon fonctionnement des outils numériques existants, il est totalement inacceptable d’activer sur la plateforme e-Health des applications supplémentaires, telle que l’harmonisation des avantages sociaux ou encore d’autres fioritures.  First things first !

 

Dr Philippe Devos, président ABSyM

Dr Marc Moens, Président Recip-e et président honoraire ABSyM