Association Belge des Syndicats Médicaux

Les points 16 à 20

  1. Pour une défense professionnelle unie
  2. Application de l’indice pivot aux honoraires médicauX
  3. Se réunir : oui mais, plus de manière pro deo
  4. La place du médecin
  5. Pour une défense professionnelle forte

ELECTIONS MEDICALES 2018 - PROGRAMME ABSYM

Les points 11 à 15

16. Pour une défense professionnelle unie

Nous sommes convaincus que, si tous les médecins s’unissent, la profession pourrait davantage être valorisée.  L’ABSyM est le seul syndicat fédéral qui réunit tous les médecins.  Généralistes et médecins spécialistes.  Flamands, bruxellois et wallons.  Hommes et femmes.  Médecins en début et en fin de carrière.  Médecins intra et extra-muros.  Médecins indépendants ou travaillant sous un autre statut.  Nous écoutons tous les médecins et défendons des points de vue communs.  Parce que, comme professionnel, nous défendons tous une seule et même chose : des soins de santé de qualité où le patient et le médecin se retrouvent ensemble au centre.

Mais oui, vous pensez comme nous !

 

17. Application de l’indice pivot aux honoraires médicaux

L’ABSyM défend l’application de l’indice pivot pour tous les honoraires médicaux.  Pour nous, l’indice pivot est le mécanisme le plus approprié pour que le niveau de revenus puisse évoluer en fonction de l’augmentation du coût de la vie.  Le système d’indexation actuel pour les médecins est désavantageux et ce, pour deux raisons :

  • La première : le médecin reçoit son indexation avec un an de retard par rapport à d’autres catégories professionnelles.
  • La deuxième : trop souvent le médecin doit sacrifier une partie de son index à cause des mesures d’économie imposées par l’assurance maladie.

L’application d’un indice pivot garanti doit être une évidence.

Mais oui, vous pensez comme nous !

 

18. Se réunir : oui mais, plus de manière pro deo

Les médecins devraient être indemnisés pour le temps et l’énergie qu’ils consacrent à des postes de direction au sein des hôpitaux ou dans des organisations multidisciplinaires de soins en dehors des hôpitaux.  Des médecins qui s’engagent dans les conseils médicaux ou comme chef de service méritent d’être rémunérés pour l’investissement qu’ils font.   Il en va de même pour les généralistes qui s’investissent dans des structures de soins de santé locales.  Il n’est plus de cette époque d’espérer que ces médecins le fassent de manière pro deo et, qui plus est, bien souvent à charge de leur propre pratique.  Tous ces efforts fournis profitent, après tout, au développement et à l’organisation des soins.

Mais oui, vous pensez comme nous !

 

19. La place du médecin

Les modifications annoncées à l’AR 78 relatif à l’exercice des professions des soins de santé, accordent aux patients le droit de jouer un rôle central dans la gestion de leurs soins.  Désormais, ils pourront contribuer à leur diagnostic et leur traitement.  D’après notre Ministre, ils ne sont plus les co-pilotes mais les pilotes.  En même temps, les soins se « multidisciplinarisent ».  La plupart des professions de santé revendiqueront une pratique professionnelle autonome. L’ABSyM sera attentive à ce que cela ne dérape. En effet, cette situation créée des devoirs et des obligations aussi bien pour les patients que pour les médecins. D’une part, en ce qui concerne les patients, il s’agit entre autres  d’un devoir de communication, d’adhésion à la thérapie, de comportement adéquat, … D’autre part, si un prestataire de soins, non médecin, pose des actes sans prescription ni renvoi d’un médecin, il doit porter l’entière responsabilité de ses interventions même en cas de complications. 

Il n’est pas question que ce soit le généraliste qui l’assume même s’il est détenteur du dossier médical global dudit patient.

Mais oui, vous pensez comme nous !

 

20. Pour une défense professionnelle forte 

Fort d’une expertise de 50 ans, d’une connaissance poussée desdossiers, d’un soutien professionnel et de plus de 250 représentants dans les organes de concertation et commissions à l’échelon régional, fédéral et international, la politique de santé est clairement marquée de notre empreinte.

Les mesures de transition prévues dans le cadre de la prescription électronique pour les médecins plus âgés, la participation à la gestion des réseaux hospitaliers et de soutien aux conseils médicaux, jusqu’à l’introduction des dossiers Impulseo… pour lesquels nous sommes reconnus comme structure d'appui ne sont que quelques exemples de ce que nous avons réalisés pour vous.

Plus les médecins seront nombreux à faire entendre leurs voix, plus nous aurons de poids. Participez donc massivement aux élections médicales.

Et votez pour l’ABSyM, évidemment !

En tant que médecin, vous méritez l’organisation professionnelle la plus forte .

Vous pouvez donc compter sur l’ABSyM.

Mais oui, vous votez comme nous !