Association Belge des Syndicats Médicaux

État de la situation

 
06/10/2020 - Le Comité de concertation décide de mesures plus strictes et désigne un commissaire Covid-19

Le nouveau gouvernement annonçait récemment un renforcement des mesures Covid dans l'ensemble du pays. Ces mesures renforcées s’appliquent à l’ensemble du territoire à partir du vendredi 9 octobre jusqu’au 9 novembre inclus, après quoi elles seront soumises à évaluation.

 

Le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées se sont aujourd’hui penchés sur la situation épidémiologique de la Covid-19. Le Comité de concertation a jugé la situation particulièrement sérieuse et a dès lors décidé de renforcer les mesures. Le Comité de concertation a par ailleurs désigné un commissaire Covid-19.

 

  • Contacts rapprochés : limitation à maximum 3 contacts rapprochés par mois. Un contact rapproché est un contact avec une personne à moins d’1m50 sans masque.

  • Rassemblements privés à domicile : maximum 4 personnes, dans le respect des distances de sécurité ou avec port du masque si c’est impossible.

  • Le télétravail est fortement recommandé, plusieurs jours par semaine.
  • La période de quarantaine est réduite à 7 jours. Si le second test après 5 jours est négatif, la quarantaine peut être levée. Dans le cas contraire, une nouvelle période de 7 jours de quarantaine doit être respectée. Les certificats de quarantaine valent pour les personnes à haut risque mais également pour les personnes infectées qui ne présentent toutefois aucun symptôme.

          Cliquez ICI pour en savoir plus sur la mise en quarantaine d'un patient

          Cliquez ICI pour en savoir plus sur les mesures que le patient doit prendre durant cette période de quarantaine

 

Ces mesures constituent le « socle national ». Dans les provinces où la situation s’aggrave (sur la base du futur baromètre), le gouverneur doit proposer des mesures complémentaires, en concertation avec le ministre de l’Intérieur et le commissaire Covid-19, M. Pedro Facon.

 

En savoir plus sur les décisions prises par le Comité de concertation du 06/10/2020

 


 

 

01/10/2020 Voici ce qui change ce 1er octobre: assouplissement de l'obligation du port du masque et période de quarantaine écourtée
 

Le masque à l'extérieur n'est plus obligatoire

Sauf:

- dans les lieux très fréquentés et dans les endroits où la distance de sécurité de 1,5 mètre ne peut être garantie.

- dans les transports publics, dans les magasins et dans les cinémas.

À Bruxelles, les autorités régionales demandent que chaque citoyen soit toujours en possession de son masque.

 

La quarantaine réduite à 7 jours si on est négatif

Si vous avez des symptômes du Covid-19, contactez votre médecin, qui vous mettra immédiatement en isolement pendant une semaine. Si vous êtes testé positif, la quarantaine d'une semaine reste de mise. Si le test est négatif, vous pouvez immédiatement suspendre la quarantaine, si votre santé le permet.

 

Événements organisés par un professionnel (mariage, traiteur, etc.) : plus de limite d'invités

Pour les événements organisés à titre privé sans encadrement professionnel, la limite reste par contre fixée à 10 personnes.

En outre, les soirées dansantes ne seront pas encore autorisées.

 

Wallonie: congé sans solde autorisé pour les agents régionaux pour la garde de leur enfant

Pour leur enfant de moins de 15 ans.

 

Nouveau baromètre du coronavirus à partir des infos des médecins généralistes

Les consultations des généralistes concernant des problèmes respiratoires, dont le Covid-19, seront répertoriées sur la base du dossier médical électronique, qui génèrera automatiquement le nombre de patients souffrant de troubles respiratoires. Le médecin devra ensuite envoyer ce résultat à Sciensano deux à quatre fois par semaine.

Le baromètre offrira ainsi la possibilité au secteur des soins de santé de suivre l'évolution de la situation des soins de première ligne.

 

Source: RTL Info

 

 

Back to the Belgium.be homepage 

 

23/07/2020 Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

 

Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni ce 23 juillet afin d’une part, de faire le point sur la situation sanitaire et d’autre part, de prendre les mesures qui s’imposent au vu de cette situation.

 

Compte tenu des indicateurs épidémiologiques, il a été décidé de ne pas activer la phase 5 du déconfinement. Les limites maximum de personnes pour les réceptions et les événements avec public resteront donc les mêmes. En ce qui concerne les foires et salons, une reprise des activités est envisagée pour le 1er septembre, sous strictes conditions et en fonction de l’évolution de l’épidémie.

 

Le CNS a pris une série de mesures qui seront d’application sur l’ensemble du territoire dès ce samedi 25 juillet.

  • En plus des obligations déjà en vigueur, le port du masque sera aussi obligatoire :

    • dans les marchés, brocantes et fêtes foraines ;

    • dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales ;

    • dans l’ensemble des bâtiments publics pour les parties accessibles au public ;

    • dans les établissements de l’HoReCa, sauf quand les personnes sont assises à leur table.

    • Le port du masque reste fortement recommandé dans tous les autres cas, d’autant plus dans les situations où les distances de sécurité ne pourraient pas être respectées.

    • L’heure de fermeture des magasins de nuit sera avancée à 22 heures ;

  • Il sera également demandé aux clients de l’Horeca de laisser un moyen de contact à l’établissement pour pouvoir être rapidement prévenus en cas de foyer épidémiologique. Ces informations seront supprimées après 14 jours et ne pourront pas être utilisées à d’autres fins que le contrôle de l’épidémie.

 

De manière générale, il a été décidé que les contrôles seront renforcés.

 

La situation épidémiologique étant disparate entre les différentes communes du pays, les autorités locales ont un rôle prépondérant à jouer.

 

Celles-ci agissent dans le cadre de l’arrêté ministériel. Toutefois, elles peuvent envisager des mesures de précaution supplémentaires en concertation avec les Régions et les gouverneurs ; et ce, dans un souci de cohérence globale.

 

Par contre, si des foyers épidémiologiques devaient apparaitre sur leur territoire, les autorités locales ont toute la latitude pour agir directement. Les Régions transmettent les informations sanitaires et mettent à disposition des Bourgmestres une feuille de route faite de mesures graduelles qui peuvent être activées au niveau communal, pouvant aller de la fermeture d’un seul établissement à la mise en place de confinements locaux. La communication visuelle et verbale des règles communales supplémentaires relève bien entendu des autorités locales. Elles doivent être soutenues dans leur démarche, dans un esprit de collaboration avec l’ensemble des niveaux de pouvoir.

 

Enfin, il est indispensable de rappeler que les six « règles d’or » restent d’application, à savoir :

  • Respectez les mesures d’hygiène ;
  • Favorisez les activités en extérieur ;
  • Restez vigilants vis-à-vis des personnes vulnérables ;
  • Gardez une distance de sécurité (1m50) ;
  • Limitez les contacts à 15 personnes par semaine ;
  • Limitez les rassemblements à 15 personnes.

 

En ce qui concerne la « bulle de 15 », il a été rappelé lors de la conférence de presse que cette règle devait être impérativement respectée afin de limiter la propagation rapide du virus. Chaque citoyen doit être capable d’énumérer toutes les personnes avec qui des contacts rapprochés ont eu lieu dans la semaine.

Date de publication: 08/10/2020