Association Belge des Syndicats Médicaux

Une grande majorité de médecins opposés à la vaccination par les pharmaciens

Plus de sept médecins sur dix indiquent qu'ils ne sont pas d'accord pour que les pharmaciens vaccinent contre le Covid-19. Parmi les médecins généralistes, ce chiffre s'élève à près de 80 %. C'est ce qui ressort d'une enquête en ligne réalisée par l'ABSyM, qui a débuté vendredi dernier et s'achève aujourd'hui.

 

Bruxelles, le 25 janvier 2022.

 

Au total, 1 470 médecins ont participé à notre mini-enquête lancée vendredi soir. Ce taux de réponses élevé illustre la sensibilité de la question. L'avant-projet de loi autorise les pharmaciens à administrer les vaccins corona – et dans le futur, probablement d’autres vaccins - dans leur officine, alors que la vaccination contre la Covid-19 n'est pas permise aux médecins dans leur cabinet. Les médecins généralistes devront-ils bientôt adresser leurs patients qui ne veulent pas se faire vacciner dans un centre de vaccination aux pharmaciens ?

 

Et que se passera-t-il lorsque les pharmaciens pourront aussi vacciner contre la grippe ? Dans leur double rôle à la fois de prescripteur et de vaccinateur, ils auront tout intérêt à vacciner le plus possible. Avec un risque de déséquilibre et trop peu de vaccins pour les patients les plus vulnérables.

 

L'ABSyM a déjà écrit deux lettres ouvertes au ministre Frank Vandenbroucke et au Premier ministre Alexander De Croo pour les faire changer d'avis. Mais en vain, aucun d'eux n'a daigné répondre. Même après le succès de notre manifestation en ligne #SansVoix, les cabinets ont gardé un silence assourdissant. Le Gouvernement ne se soucie pas du fait que le rôle du médecin généraliste s’érode petit à petit.  Aux yeux des politiciens, les médecins généralistes sont ‘quantité négligeable’.

 

Notre nouvelle enquête confirme que l'avant-projet de loi rencontre une grande résistance de la part de la base.  Sur les 1.470 participants, 1.058 (72%) ont indiqué qu'ils n'étaient pas d'accord. L'opposition est plus forte chez les médecins généralistes : 79,3% n'apprécient pas le fait que les pharmaciens soient autorisés à vacciner contre la Covid-19. La résistance est forte encore chez les médecins généralistes francophones : 83,2% d'entre eux ont exprimé leur opposition. Chez les médecins généralistes flamands, ce chiffre est de 78,3%. Une différence peu significative.

 

L'ABSyM se demande quand une enquête similaire sera menée auprès des pharmaciens. Des nombreux contacts que nous avons eus à ce sujet, nous déduisons que beaucoup de pharmaciens ne sont pas désireux d'assumer le rôle de vaccinateur. Rôle revendiqué principalement par le lobby pharmaceutique. Il serait grand temps d'interroger les pharmaciens sur le terrain.

 

Dr. Luc Herry

Président ABSyM