Association Belge des Syndicats Médicaux

Le médecin généraliste, un acteur parmi d’autres? 

 

Bruxelles, le 3 septembre 2019

 

On a pu lire dans la presse qu’aux yeux de certains, le médecin généraliste est devenu « un des acteurs les plus importants de la première ligne »… au même titre que d’autres ? On parle même de « redéfinir les rôles de chacun » au sein des professions de santé de première ligne.   

Suivant cette approche, le pharmacien, par exemple, pourrait renouveler un traitement sans ordonnance, voire en adapter la posologie. De même, il serait autorisé à en initier certains jusqu’ici soumis à la prescription du médecin.  

Si l’expertise des autres professionnels de soins peut enrichir sa réflexion, l’ABSyM considère que le médecin généraliste doit rester « le centre du réseau de soins » dont la responsabilité est de mener le processus de décision tant diagnostique que thérapeutique auquel participe également le médecin spécialiste.  

Là où un changement devrait s’opérer, c’est dans le fait que le médecin généraliste devrait pouvoir à l’avenir, à l’instar du médecin spécialiste, décider de déléguer certaines tâches à d’autres professionnels de santé à condition que ceux-ci en aient acquis la compétence par une formation académique sanctionnée par une évaluation. 

 

Dr Philippe DEVOS
Président de l’ABSyM

et

Dr David SIMON
Représentant de l’ABSyM à la FAGW