Association Belge des Syndicats Médicaux

L’ABSyM entend réserver un montant de 19,5 millions d’euros pour la prolongation automatique de l’eDMG

 

La prolongation automatique de l’eDMG sans contact avec le patient induit une augmentation annuelle supplémentaire des dépenses de 19,460 millions d’euros, à prévoir dès 2020 dans le budget. Ce mardi, le Comité directeur de l’ABSyM a donné son feu vert pour mettre de côté une partie de la masse d’indexation dans cette perspective.

 

Bruxelles, le 27 novembre 2019

 

La prolongation automatique du dossier médical global (DMG) sans contact avec le patient induit des dépenses supplémentaires récurrentes de l’ordre de 19,460 millions d’euros à partir de 2020. Étant donné qu’aucun budget supplémentaire n’est attendu pour le financer, l’ABSyM a décidé d’y consacrer prioritairement une partie de la masse d’indexation prévue pour l’ensemble des médecins.

 

À partir du 1er janvier 2021, l’eDMG, à savoir la version électronique de la procédure DMG existante via MyCareNet, deviendra la seule et unique source de financement pour la gestion du DMG. L’objectif est de rendre le versement de l’eDMG administrativement plus simple et plus transparent. Cela signifie qu’en 2021, un paiement anticipé des honoraires DMG se fera sur la base du nombre de patients disposant d’un DMG, tels qu’ils auront été listés par les mutuelles à la fin du mois de décembre 2020.

 

Indépendamment du fait qu’il y ait eu un contact en 2021 (via consultation et/ou visite à domicile), ce montant consacré aux honoraires DMG sera transféré aux médecins généralistes concernés à une date de 2021 qu’il reste encore à fixer. L’ABSyM n’agrée pas la proposition des autres syndicats consistant à étaler le paiement des honoraires DMG. Elle souhaite que le paiement en une fois soit maintenu.

 

Par cette décision, le Comité directeur de l’ABSyM entend prouver son engagement envers les médecins généralistes. Le principe d’une prolongation automatique sans contact est en effet primordial pour l’ABSyM, tout comme le sont la simplification administrative et la transparence autour du DMG.

 

Dr Philippe Devos, Président de l’ABSyM

Dr Dirk Scheveneels, médecin généraliste et Vice-Président de l’ABSyM

Dr Luc Herry, médecin généraliste et Vice-Président de l'ABSyM