Association Belge des Syndicats Médicaux

COMMUNIQUE DE PRESSE: La demande des pédopsychiatres de pouvoir appliquer la consultation ambulatoire aux téléconsultations est légitime

 

 

C’est à l’unanimité que le comité directeur de l’ABSyM s’est prononcé en faveur de la demande de l’association professionnelle de psychiatrie infanto-juvénile d’appliquer la nomenclature de la consultation ambulatoire aux télé et vidéo-consultations.  En raison de l’actuelle crise de Coronavirus, de nombreux enfants vulnérables sont obligés d’être pris en charge à la maison et la vidéo-consultation est souvent le seul moyen de continuer à les soigner.

 

Bruxelles, le 25 mars 2020.

 

Les enfants qui reçoivent habituellement une assistance psychiatrique  au sein des hôpitaux, de centres multifonctionnels (CMF), de centres d’observation et de traitement (COT) ou d’écoles à enseignement spécialisé sont désormais, pour la plupart, à la maison en raison de la crise COVID-19.  La suspension des consultations pédopsychiatriques pose de sérieux défis pédagogiques à ces nombreuses familles déjà vulnérables.  L’anxiété et le stress peuvent augmenter tant chez les parents que chez les enfants et entraîner un risque accru de violence intra-familiale ou de négligence.

 

Afin d’assurer la continuité des soins à ces enfants et pour éviter que les listes d’attente ne s’allongent, les pédopsychiatres demandent l’application de la nomenclature ambulatoire aux vidéo-consultations.  Selon l’association professionnelle, de nombreuses évaluations pédo-psychiatriques, diagnostiques et thérapeutiques sont possibles en vidéo-consultation et ce, sans compromettre la qualité.

 

Les consultations de psychiatrie infanto-juvéniles prennent beaucoup de temps et durent généralement de 45 minutes à 2 heures.  Le numéro de code 101135 concernant les avis téléphoniques aux patients (chroniques) qui ne peuvent plus contacter leur médecin en raison des directives COVID-19 ne peut compenser ce temps de travail. 

 

C’est pourquoi l’association professionnelle demande d’adapter les numéros de nomenclature pour la psychothérapie – 45 min (109631) et la consultation de psychiatrie (109675) à la télé ou vidéo-consultation.  L’INAMI étudie très sérieusement la question.

 

Dr Philippe Devos,

Président