Association Belge des Syndicats Médicaux

Communiqué de presse : L’ABSyM soulagée que les élections médicales puissent enfin commencer

 

Dès demain matin, soit ce mercredi 13 juin, tous les médecins électeurs pourront finalement voter pour les élections médicales. Le ‘token’ qui leur a été transmis par courrier postal simple reste valable. L’INAMI remet les compteurs à zéro et toutes les voix déjà émises ont été détruites. La période de vote est prolongée jusqu’au 2 juillet inclus.

L’ABSyM se dit satisfaite que les élections médicales puissent reprendre. Pour nous, cet incident est une raison supplémentaire de nous montrer inflexible. Nous profitons de cette mésaventure pour encourager encore plus de médecins à voter. C’était le but premier que l’ABSyM s’était fixé pendant la campagne. Il est d’une importance capitale que nous puissions représenter correctement les médecins au sein des organes décisionnels.

Entre temps, l’INAMI a pu corriger son erreur.
Trois choses importantes à retenir :

1/ Tous les votes reçus par l’INAMI jusqu’à vendredi midi sont détruits.
Le compteur est donc remis à zéro.
2/ Le ‘token’ que chaque médecin a reçu par voie postale reste valable.
3/ Les médecins qui s’étaient connectés pour voter et qui ont, entre-temps, perdu ou détruit leur ‘token’, peuvent en demander un nouveau via une procédure particulière à partir du site de l’INAMI. Ces médecins doivent déclarer sur l’honneur qu’ils ne disposent plus de leur ‘token’. Ils seront, après vérification, contactés personnellement par l’INAMI.

L’ABSyM souhaite remercier Jo De Cock, administrateur général de l’INAMI pour cette solution acceptée par tous.

En plus de cette mésaventure , l’ABSyM déplore les interruptions beaucoup trop fréquentes des services de la plate-forme eHealth. Pris en otage, des milliers de patients ne peuvent plus être soignés puisque les prestataires de soins, en l’occurrence ici les médecins, ne peuvent disposer des infrastructures informatiques adéquates. Il s’agit, pour nous médecins, des dossiers patients électroniques inutilisables.
Une meilleure coordination et plus de professionnalisme dans la chaîne du système e-Health serait plus qu’indispensable.

En conclusion, nous appelons les médecins à voter. Votez pour votre pratique quotidienne et pour votre avenir.

Dr Marc MOENS
Président