Association Belge des Syndicats Médicaux

Communiqué de presse ABSyM: Prescription électronique obligatoire: l’ABSyM satisfaite de l’exception sur la visite à domicile et pour les médecins à partir de 62 ans

Le Comité de l’assurance a confirmé aujourd’hui que l’utilisation obligatoire de la prescription médicale électronique sera reportée au 1er juin 2018. Les deux exceptions consenties sur cette obligation, à l’origine desquelles l’ABSyM peut se targuer d’avoir été, sont au moins aussi importantes. Les médecins à partir de 62 ans en sont exemptés. L’obligation ne sera pas non plus de mise lors d’une visite à domicile ou dans une institution.


L’échéance pour la généralisation de la prescription électronique est reportée du 1er janvier au 1er juin 2018. Auparavant, la date du 1er mai avait été avancée, mais elle est maintenant définitivement fixée au 1er juin 2018. Le Comité de l’assurance l’a confirmé ce jour. Fait important pour les médecins généralistes : l’obligation de prescrire électroniquement ne s’applique pas aux visites à domicile et aux visites en institution. Il s’agit là d’un énorme soulagement pour les médecins généralistes. Rédiger une e-prescription lors d’une visite chez un patient induisait bon nombre de contraintes pratiques. Le mérite de cette exception revient à l’ABSyM, le plus grand syndicat de médecins.

 

Une exception s’applique également aux médecins à partir de 62 ans. Depuis le début, l’ABSyM a insisté sur la nécessité de faire coïncider l’introduction de la prescription électronique obligatoire avec l’utilisation obligatoire du dossier médical global (DMG) électronique, prévue le 1er juin 2021. Nous avons toujours défendu férocement ce point de vue. Avec succès ! Le Comité de l’assurance s’est déclaré ce jour en accord avec cette position, pour autant que cela concerne les médecins âgés de 62 ans et plus.

 

Pour l’ABSyM, c’est sans aucun doute une grande victoire. Les médecins âgés de 62 ans et plus au 1er juin 2018 ne doivent donc pas se préoccuper de la prescription électronique obligatoire : pour eux, une exception s’applique. Au moment où l’e-prescription obligatoire entrera en vigueur, ces médecins auront 65 ans ou davantage. C’était en effet notre arrangement à la médicomut.

 

Aujourd’hui, le Comité de l’assurance a également discuté de ce qu’on appelle la dématérialisation, à savoir la prescription exempte de papier. Pour l’ABSyM, la dématérialisation doit être possible à partir du 1er juin 2018, donc à compter du moment où l’obligation de la prescription obligatoire se généralisera (sous réserve des exceptions précédemment citées). Cependant, l’ABSyM est également partisane du fait que le processus de dématérialisation se fasse progressivement, de sorte qu’à partir de mi 2019, il soit possible d’aller chercher des médicaments dans n’importe quelle pharmacie sans pour autant qu’une preuve papier de la prescription électronique soit encore exigée. 

 

PARIS, le système destiné aux prescripteurs sporadiques, peut être utilisé depuis le 1er décembre dernier, si tant est que le prescripteur dispose d’un certificat eHealth, ce qui implique des frais d’installation pour les prescripteurs occasionnels. Grâce à la vive implication de l’ABSyM, il sera possible, à compter du 1er juin 2018, d’utiliser PARIS sans certificat eHealth.

 

Dr Marc Moens

Président de l’ABSyM