L'eau dans la préparation de l’alimentation des nourrissons

Avis n°8894

 

Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) doit régulièrement analyser des dossiers de demande de mise sur le marché d’eaux avec l’allégation « convient pour l’alimentation des nourrissons ». Afin de répondre à ces demandes, les critères suivants ont été évalués: la teneur en calcium, magnésium, sélénium, chlorures et sulfates. 

 

Recommandations du Conseil supérieur de la santé

Le CSS recommande de prendre en considération, en plus des critères existants (CSS, 2005), les critères/limites supérieur(e)s suivant(e)s pour autoriser l’allégation « convient pour la préparation des aliments pour nourrissons » aux eaux: 

Ca : 100 mg/litre Mg : 50 mg/litre Cl : 250 mg/litre Sulfates : 140 mg/litre Se : 12 µg/litre

 

Mots-clés 

Keywords

Mesh terms*

Sleutelwoorden

Mots clés

Stichworte

Infant feeding

 

Zuigelingenvoeding

Alimentation nourrissons

Säuglingsernährung

Mineral water

 

Mineraalwater

Eaux minérales

Mineral Wasser

Spring water

 

Bron water

Eaux de source

Quellwasser

* MeSH (Medical Subject Headings) is the NLM controlled vocabulary thesaurus used for indexing articles for PubMed 

 

Liste des abréviations utilisées 

CIQUAL : Centre d’information sur la qualité des aliments 

CSA : Comité de la sécurité alimentaire mondiale (FAO) 

CSH : Conseil supérieur de l’Hygiène, ancienne dénomination du CSS 

CSS : Conseil Supérieur de la Santé 

DRI : Dietary Reference Intakes – valeurs nutritionnelles de référence 

FAO: Food and Agriculture Organization 

EdS: Eau de source 

EFSA: European Food Safety Authority 

EMN: Eau minérale naturelle 

EP : Eau potable de distribution publique 

ESPGHAN : European Society for Paediatric Gastroenterology, Hepatology and Nutrition 

NASSA : Nutrition, Alimentation et Santé y compris Sécurité Alimentaire 

PPN : Préparation pour nourrissons RNB : Recommandations Nutritionnelles belges 

 

Méthodologie 

Après analyse de la demande, le Collège et le président du domaine NASSA (Nutrition, Alimentation et Santé y compris Sécurité Alimentaire) ont identifié les expertises nécessaires. Afin d’établir des critères pour répondre aux demandes, un groupe de travail ad hoc a été constitué au sein duquel des expertises en pédiatrie, nutrition pédiatrique et bromatologie étaient représentées. Les experts de ce groupe ont rempli une déclaration générale et ad hoc d’intérêts et la Commission de Déontologie a évalué le risque potentiel de conflits d’intérêts. L’avis est basé sur une revue de la littérature scientifique, publiée à la fois dans des journaux scientifiques et des rapports d’organisations nationales et internationales compétentes en la matière (peer-reviewed), ainsi que sur l’opinion des experts. Après approbation de l’avis par le groupe de travail et par le groupe de travail permanent en charge du domaine NASSA, le Collège a validé l’avis en dernier ressort.

 

Vous pouvez lire ici l'avis complet (février 2015)

Date de publication: 20/04/2015
 

KCE