VGSO: Billet d'humeur des étudiants flamands face à la réaction des étudiants francophones

En réponse à la réaction des étudiants en médecine francophones, les membres du VGSO (Vlaams Geneeskundig StudentenOverleg – Groupe de concertation des étudiants en médecine flamands) ont décidé de rédiger un billet d’humeur.

Chers membres des différents partis politiques,

Chers membres de la presse,

Cher représentant des étudiants,

Cher lecteur,

 

Nous nous adressons à vous, en réponse à la réaction de l’association francophone des étudiants en médecine face à la décision du Conseil d’État relative aux quotas.

 

Nous souhaiterions vous faire part de leur réaction :

"1. Nous avons maintenant la confirmation que le Conseil d'Etat a remis en question le Numerus Clausus fédéral et plus précisément la façon dont le nombre de quotas INAMI a été arrêté pour les gens diplômés en 2021, à savoir les étudiants de première année.

Le numerus clausus fédéral (sélection INAMI au terme de la 6e/7e) imposait aux communautés une sélection des étudiants plus tôt dans le cursus en respectant ces quotas. Maintenant que ces quotas sont suspendus, la sélection (concours fin de première) qui en découlait est, de facto, suspendue.

2. La suite ? Concrètement, comment va réagir le gouvernement fédéral ? Il semble clair qu'il va devoir revoir sa façon de procéder et une pression importante s'exerce sur les épaules de Maggie De Block.

3. Face à cette brèche ouverte et à l'incertitude qui plonge les étudiants des autres années quant à la suppression (ou non) de leurs quotas INAMI, le Cium Etudiants Medecine a décidé d'étudier la question d'une attaque directe au conseil d'Etat contre TOUS LES QUOTAS FEDERAUX DE TOUTES LES ANNEES fixés actuellement. Si notre action se concrétise et abouti, tous les étudiants en médecine et dentisterie n'auront plus à craindre pour l'exercice de leur métier. Nous vous tiendrons au courant de la suite de notre action."

 

En tant qu’étudiants en médecine flamands, nous nous posons de sérieuses questions quant à leur capacité d’action, visant à attaquer l’ensemble du système de contingentement et à provoquer sa dissolution juridique éventuelle. En outre, nous déplorons la manière dont ils ont réagi à l’égard du Cabinet qui leur avait pourtant soumis une proposition, sous la forme d’un compromis, en 2014. Maintenant que les étudiants de dernière année se sont vu octroyer leurs numéros INAMI, ils nous tournent le dos, ne respectent pas leurs engagements et vont de surcroît jusqu’à contre-attaquer le système de contingentement fixé.

 

En réponse à cela, nous, membres du VGSO (Vlaams Geneeskundig StudentenOverleg – Groupe de concertation des étudiants en médecine flamands) avons décidé de rédiger un billet d’humeur que vous trouverez en cliquant ICI.

 

D’avance merci pour votre temps.

 

 

Avec nos plus cordiales salutations,

Au nom des étudiants en médecine flamands,

L’administration du VGSO

Joke Kuijk (VUB), Matthias Claeys (UGent), Jonas Brouwers (KULeuven), Miet Vandemaele (UGent)

 

Soutenus par les représentants de délégations élus :

Xavier Dumoulin (UA), Cynthia D’Hondt (VUB), Arne Hostens (UGent), Marijke Awouters  (KULeuven) et Hanne Loyens (UHasselt)

 

Pour connaître les différents points de vue du VGSO, nous vous invitons à vous rendre sur notre site web : www.vgso.be. Vous y trouverez également la version intégrale de notre charte.

 

Personnes de contact :

Matthias Claeys – Président VGSO                       Joke Kuijk – Vice-présidente VGSO

voorzitter@vgso.be                                                   vice@vgso.be

0498/13.37.87                                                            0473/75.16.92

 

Date de publication: 09/08/2016