Promotion du conventionnement et du statut social

L'accord médico-mutualiste 2015 prévoit diverses mesures en vue de promouvoir l'adhésion aux accords, et donc aussi le statut social. Ces mesures concernent tant les médecins généralistes que les médecins spécialistes.

  • Médecins généralistes

Afin de stimuler l’attractivité de l’accord, pour les médecins généralistes qui adhèrent totalement à l’accord, il est prévu une hausse de l’allocation de pratique de 500 euros. 

    • Pour 2015, le montant de l’allocation de pratique fixé à 1.672,94 EUR et augmenté de 500 EUR pour les médecins qui adhèrent entièrement à l’accord.
  • Médecins spécialistes

Le taux de refus de l'accord par certains médecins spécialistes (dermatologues, ophtalmologues, gynécologues, …) dépasse actuellement les 50 %. La CNMM s'inquiète que l’accessibilité des soins en question soit sérieusement entravée dans plusieurs arrondissements. En conséquence, il est proposé de lancer les initiatives suivantes :

    • une concertation sera mise en œuvre entre des représentants de la CNMM et des représentants des organisations professionnelles des spécialités à faible taux de conventionnement (ophtalmologie, gynécologie, dermatologie, …), vue de préparer d’éventuelles initiatives futures.
    • Octroi d'une prime de télématique annuelle, à concurrence de 500 euros aux médecins spécialistes 
      • entièrement conventionnés 
      • et qui participent activement à l’enregistrement de données médicales concernant les projets fixés par la CNMM (safe, orthopride, qermid, diabète, etc.). 
      • La CNMM fixera les conditions d’octroi concrètes pour le 30 juin 2015.
    • Mise en place d’un règlement en matière de suppléments d’honoraires pour certaines prestations comme la reconstruction mammaire après un cancer, par exemple en fixant des tarifs avec une déclaration d’accord.
Date de publication: 09/01/2015